Le GynécoBus dans le var lutte contre le désert médical

Coup de klaxon au loin dans un village de l'Hérault tout prêt de Faugères: Caussiniojouls. 152 âmes. C'était le camion du pain, je devais avoir une dizaine d'année. Avant il y avait aussi le boucher qui passait comme ça, me racontait-on. Dans ses bleds plein de soleil et de vide, il n'y avait pas de boutique. Pas de Poste. Rien que le temps qui passe.

Le camion du pain, un jour, il n'est plus passé, plus jamais d'ailleurs.

Quelques décennies après, on a vu des reportages à la télévision où de drôles de zigotos,en père courage émérites, ravitaillaient les bleds avec des camions épicerie. Il se tanquent sur les places des villages où le temps a passé, et aident des âmes à manger. De vieilles âmes en général.

Des camions de coiffure on pris le même sillon, qui avec l'aide de la mairie pour l'eau et l'électricité viennent enlever des cheveux à celles et ceux qui en ont trop, et comme pour tout bon coiffeur qui se respecte écoutent ceux qui s'en font, des cheveux.

Amazon, prends garde à toi, nos commerçants prennent le maquis.

La magie continue d'opérer. Un camion médical, prend lui aussi le pas, et amène dans nos campagnes l'accès aux soins gynécologiques. Le Dr Gérard Grelet membre fondateur de GYNECOLOGIE SANS FRONTIERE, souhaite ainsi favoriser le dépistage des cancers. Fabien Matras et Agence régionale de santé - Provence-Alpes-Côte-d'Azur ( ARS Paca ) ainsi que les collectivités parties prenantes soutiennent ce projet, ciblant les personnes laissées sans soin faute de pouvoir se déplacer. Départ du Bus en Septembre.

Il en a fait du chemin, le camion du pain.

Retrouvez toute l'actualité girl power