La centrafrique lance sa cryptomonnaie sango

Article paru dans Blockchain Basics

La Centrafrique avance à grand pas en lançant sa propre crypto-monnaie et nous démontre une vision d'un modernisme à couper le souffle.

Comme la sénatrice Mexicaine avec la proposition d'adoption du Bitcoin comme deuxième monnaie officielle, le président centrafricain voit la crypto comme un progrès social profitant aux délaissés de la finance traditionnelle.

Le 𝘀𝗮𝗻𝗴𝗼, nom donné à cette monnaie, sera un moyen pour lutter contre la "finexclusion" en somme.

Le président centrafricain nous prouve son état d'esprit disruptif et conquérant en affirmant que 𝗹𝗲 𝘀𝗺𝗮𝗿𝘁𝗽𝗵𝗼𝗻𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗱𝗲́𝘀𝗼𝗿𝗺𝗮𝗶𝘀 𝘂𝗻𝗲 𝗮𝗹𝘁𝗲𝗿𝗻𝗮𝘁𝗶𝘃𝗲 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝗯𝗮𝗻𝗾𝘂𝗲 𝘁𝗿𝗮𝗱𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹𝗹𝗲.

La création d'un sanctuaire financier, un peu le pompon du projet, est une plateforme destinée à attirer les crypto-investisseurs de tout poil grâce à une 𝗳𝗶𝘀𝗰𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗻𝘂𝗹𝗹𝗲.

Le projet a bien évidemment beaucoup de détracteurs, comme le FMI, la Commission bancaire d'Afrique centrale (COBAC) ou encore la Banque centrale commune aux pays de la CEMAC (BEAC)

D'autres rappellent plus mesquinement que le pays, avec un taux de pénétration d'Internet d'environ 11% et un taux d’électrification 14,3%, ne présente pas ici un projet viable.

Personnellement, je ne sous-estimerai pas l'Afrique, car ils sont capables de tout ce dont l'occident est incapable.

Suivez toute l'actualité blockchain et crypto

A lire aussi